Transformation et rénovation d’une ferme comtoise
en habitation à Mailleroncourt-charette (70)


Mise en valeur de la charpente existante



Maître d’ouvrage : privé
Conception : Jean-christophe Galmiche architecte
Suivi de chantier : Joël Genin architecte
Localisation : Mailleroncourt-charette - Haute-Saône
Etude : décembre 2015
Surface : 420 m2
Estimation des travaux : 360 000 € HT
Mission : esquisse > PC
Cette maison-bloc paysanne et son annexe (abri agricole) est d’un type répandu en Franche-Comté.
Elle se caractérise par trois travées perpendiculaires au mur nord, lisibles en façade par la typologie des ouvertures et qui reflète l’organisation agricole du bâtiment :
- façade principale au Nord composée par la porte et les fenêtres d’habitation, la porte de grange avec arc en panier à trois rayons et la porte d’écurie et sa fenêtre,
- façades secondaires composées ou pas d’ouverture pour les pièces d’habitation ou la ventilation de la partie agricole.
Toutes les ouvertures sont encadrées par un linteau, un appui et des jambages en pierre de taille.

La réhabilitation des deux bâtiments conservera l’aspect d’origine et les éléments importants des façades qui caractérisent cette ferme du patrimoine agricole de Franche-Comté :
- typologie des ouvertures conservée avec les matériaux d’origine (linteau, appui et jambages en pierre de taille),
- l’appareillage des murs en moellons équarris allongés avec chaîne d’angle harpée en pierre de taille sera mis en valeur par un enduit à pierre vue joint beurré à la chaux coloré par le sable,

Le changement de destination du bâtiment et son nouvel usage d’habitation induit d’ajouter des ouvertures complémentaires et de modifier les menuiseries extérieurs en utilisant des techniques et des matériaux contemporains, tout en respectant une sobriété et une sensibilité liées aux caractéristiques patrimoniales.
Les encadrements de la porte de grange et de la porte d’écurie seront conservé et mis en valeur par des menuiseries en aluminium de teinte rouille sablé en utilisant la géométrie du lambris d’assemblage du bâti ouvrant d’origine, afin de respecter la sobriété et d’apporter de la lumière à l’intérieur par des parties vitrées.
Les ouvertures complémentaires seront créées sur les façades Sud, Ouest et Est en utilisant les proportions des ouvertures existantes et le rapport 1/1,5 entre la largeur et la hauteur.
Au Sud, une baie vitrée de grande hauteur permettra de bénéficier des apports thermiques solaires. Des panneaux solaires pour l’eau chaude sanitaire prendront place sur la toiture côté Sud et des fenêtres de toits situées sur la toiture côté Nord seront disposées pour l’éclairage zénithal et la mise en valeur de la charpente intérieure, élément important du patrimoine de cette ferme.

photographie de la façade Nord

photographie de la façade Ouest

photographie de la façade Sud

photographie de la porte de grange

plan du rez-de-chaussŽe

plan de l'étage 01

plan de l'étage 02

coupe transversale

plan masse

vue depuis le jardin

porte d'entrée

hall d'entrée

séjour

chambre rez-de-chaussée

hall d'entrée et l'escalier

l'escalier depuis l'étage 01

coursive de l'étage 01

l'escalier depuis la mezzanine

charpente existante et garde coprs depuis la mezzanine