Transformation d’une grange en habitation
à Sérézin de la Tour (38)


Mise en valeur d’une ferme en pisé



Maître d’ouvrage : privé
Maîtrise d’oeuvre : Jean-christophe Galmiche
Localisation : Sérézin-La-Tour - Isère
Etude : février 2015
Surface : 195 m2
Estimation des travaux : 180 000 € HT
Mission : esquisse > PC
La parcelle et ses constructions se situe au sud du hameau de Quinsonnas et comporte deux bâtiments :
- un bâtiment principal unitaire, sur deux niveaux, en longueur, implanté perpendiculairement au chemin de Quinsonnas, avec appentis comportant un four à pain de grande capacité. Ce bâtiment est de forme parallélépipédique avec une toiture à deux pans, constituée de murs en béton de terre (pisé) d’une épaisseur de 50 cm avec une large dépassée de toiture au sud.
- un bâtiment secondaire type grange (couvert et non clos), implantée face au bâtiment principal, en bordure de chemin et suivant la forme du virage avec une toiture à deux pans, constitué de mur en béton de terre (pisé) et de moellons de pierres et galets d’une épaisseur de 50 cm,

Le bâtiment principal se caractérise par des blocs juxtaposés qui correspondent aux différentes étapes de construction :
- une partie habitation à l’Ouest rénovée récemment,
- une partie agricole (écurie, grange).


La typologie des ouvertures reflètent l’organisation agricole du bâtiment :
- façade principale Sud composée par la porte et les fenêtres d’habitation, la porte de grange, les portes d’écurie et leurs fenêtres et la fenêtre fenière,
- façades secondaires composées ou non d’ouverture pour les pièces d’habitation.


Toutes les ouvertures sont encadrées par un linteau soit en bois, soit en pierre pour les portes et des jambages en bois pour certaines ouvertures.
La volumétrie des deux bâtiments existants sera conservée et le projet comportera une démolition partielle et mettra alors en évidence le four à pain existant et permettra l’aménagement d’une terrasse à l’est.

La réhabilitation des bâtiments conservera l’aspect d’origine et les éléments importants des façades qui caractérisent cette ferme du patrimoine :
- dépassement de la toiture avec console en bois sur la façade principale sud,
- typologie de l’ouverture de la fenêtre fenière utilisé pour les fenêtres de l’étage.

Le changement de destination de la grange du bâtiment et son nouvel usage d’habitation induit d’ajouter des ouvertures complémentaires avec des menuiseries extérieurs qui utilisera des techniques et des matériaux contemporains, tout en respectant une sobriété et une sensibilité liées aux caractéristiques patrimoniales.

La porte de grange existante sera agrandie pour réaliser une partie vitrée comportant l’entrée de l’habitation et une partie en lames de bois horizontales pour marquer l’importance du matériau bois dans ce patrimoine.

D’autres ouvertures seront crées afin d’apporter de la lumière à l’intérieur de l’habitation et permettront de bénéficier des apports thermiques solaires en hiver et le dépassement de la toiture permettra de protéger les parties vitrées du soleil en été.

Des fenêtres de toits seront disposées en toiture côté nord pour pallier à l’interdiction de créer des ouvertures sur la façade donnant sur la parcelle voisine et apportera un éclairage zénithal indispensable. Le bâtiment secondaire de type grange ne sera pas modifié. Sa toiture sera rénovée à l’identique.

photographie depuis l'entrée principale

photographie de la façade Sud depuis la cour

photographie de la façade Sud depuis le jardin

photographie de l'angle Sud-Est depuis le jardin

plan de situation

plan de masse du projet

plan du rez-de-chaussée

plan de l'étage

façade Sud - existant - projet

façade Nord - existant - projet

façade Est - existant - projet

insertion du projet dans son environnement

insertion du projet dans son environnement